09 — Le lecteur idéal : construction et évolution

Il y a une personne qui m’est chère et qui m’accompagne depuis petite, depuis mes premiers rêves de devenir écrivaine. C’est une personne dont je n’ai pas tout de suite distingué le visage, dont les traits ne m’étaient pas encore familiers. Une personne qui évoluait à côté de moi, me soutenait et attendait que j’écrive enfin mon premier livre. C’est une personne qui, fin 2020, enfin, a vu cette attente récompensée. De qui est-ce que je te parle ? Du lecteur idéal, la personne à laquelle je pense chaque fois que j’écris un livre.

Ce lecteur idéal, en l’occurrence dans mon cas, une lectrice idéale, ne correspondra pas à tout le monde. Et peut-être même que toi, qui as lu mon livre, tu ne te retrouveras pas dans cette description. Et c’est normal. Car ma lectrice idéale, celle que je vais donc te présenter aujourd’hui, a évolué entre la sortie de mon livre, les premiers retours lecteurs, les avis des proches et la date à laquelle je sors cet épisode. Elle continuera d’évoluer au fur et à mesure que vivra mon recueil « au-delà de nos maux ». La personne dont je vais te parler est le fruit d’un agrégat de datas récoltées depuis, un peu moins de 8 mois. C’est aussi la personne, qui selon moi a le plus de chance d’avoir envie d’acheter mon recueil de poésie lorsqu’elle en entendra parler sur les différents outils de communication que j’utilise. Peut-être que toi qui m’écoutes, tu as entendu parler de mon recueil en étant abonné. e à mon compte Instagram, ou en découvrant un extrait de mon recueil sur Pinterest, ou encore, parce qu’un proche ou un ami t’a parlé de ce livre génial qu’il a lu et que tu t’es empressée de l’acheter. Ou peut-être que tu as entendu parler de moi, grâce à Lilo, ma lectrice idéale. Et c’est donc d’elle que je vais te parler aujourd’hui. 

Aujourd’hui, je vais donc te parler de ma lectrice idéale. Et d’ailleurs, tu trouveras dans les notes de cet épisode un lien pour télécharger un template afin de définir ton propre lecteur idéal. Il est rangé sur mon site avec les autres ressources gratuites pour t’aider à écrire et faire la promotion de ton ouvrage. 

Mais avant de te présenter la Lilo d’aujourd’hui, je vais t’expliquer comment j’ai procédé pour la créer, fin décembre 2020. Je suis diplômée d’un master en marketing d’une école de commerce. Le lecteur idéal, c’est l’équivalent du persona, la cible potentielle d’un produit ou d’un service. Je me suis donc servie de mes cours, et surtout de mon expérience en entreprise pour créer mon lecteur idéal et le faire évoluer.

 

1. L’importance du lecteur idéal

Tout le monde ne doit pas lire ton livre. Même si tu aimerais que ce soit le cas, ce n’est pas ce qui arrivera. Et quand on y réfléchit, c’est mieux. Est-ce que tu as envie qu’un lecteur de mangas soit exposé à une de tes actions marketing alors que tu écris de la fantaisie ? Non seulement lui sera mécontent d’avoir été exposé à une publicité ne le concernant pas, mais, toi, tu seras frustré. e d’avoir dépensé du temps et peut-être même de l’argent pour une personne qui ne lit absolument pas le genre de livre que tu écris. C’est pour cela qu’il est important de définir ton lecteur idéal. Chaque fois que tu vas vouloir faire une action marketing pour parler de ton livre, il faudra que tu te demandes si cela plaira à ton lecteur idéal. Est-ce qu’en voyant cette action, il aura envie d’acheter ton livre ? C’est donc un acteur majeur de ta stratégie de communication pour vendre ton livre, puisqu’à lui seul il décide de tout. Que tu communiques sur internet ou sur des médias plus classiques comme la presse, tu dois te demander à chaque fois à qui s’adresse ton message et si la personne qui va le recevoir va le comprendre. Il faut donc que tu aies une idée claire et précise de cette personne. Grâce à ton lecteur idéal, tu sauras où communiquer, quels média ou influenceurs contacter, quelle revue de presse approcher. Tu vas pouvoir identifier les actions et donc les points de contact potentiels que tu pourras créer avec lui. 

 

2. L’environnement du lecteur idéal

J’ai eu moins de deux mois entre le moment où j’ai décidé d’écrire un livre et sa date effective de sortie. Et je ne connaissais pas grand-chose aux caractéristiques du secteur de la poésie. Pourtant, en cherchant sur internet, et en m’appuyant sur mes anciens cours de marketing, j’ai pu accumuler quelques précieuses informations. Sur le secteur du livre donc, mais surtout sur l’univers de la poésie. C’est important de regarder comment ceux et celles passés avant toi font pour communiquer sur leur propre ouvrage, comment les maisons d’éditions dans le domaine s’y prennent. N’ayant pas du tout évolué dans l’univers du livre, il me fallait donc tout apprendre. De même, prends le temps d’identifier tes auteurs et autrices préférés dans ce genre, les maisons, revues, magazines littéraires dans ce même genre et de récolter le plus d’informations concernant la communication, la vente et la promotion des ouvrages dans ce secteur. Inspire-toi des succès, mais aussi, voire surtout, des échecs. Ceux dont on ne parle pas, ceux qu’on essaie parfois de mettre de côté. C’est grâce à eux qu’on apprend le mieux. 

Écoute les podcasts sur ces thématiques, abonne-toi aux newsletters pertinentes. En bref, réalise une sorte de veille. Cela te servira pour plusieurs raisons. D’une part, pour définir ton lecteur idéal, puisque celui-ci peut lire ces magazines, ces livres écrits par d’autres auteurs et autrices, ou aller dans des événements organisés par ces maisons d’édition pour faire la promotion de leurs auteurs. D’autre part, pour ta propre stratégie marketing, et pour continuellement être informé.e des tendances sur ce marché et celles concernant le genre littéraire dans lequel tu écris. C’est un travail de longue haleine, mais dont les graines finissent toujours par fleurir et donner de merveilleux fruits. Pardon pour cette métaphore, mais c’est ce qui m’est venu directement à l’esprit.

Et pour te tenir également informé. e des recherches réalisées par ton lecteur idéal, il y a des outils permettant de récolter des mots clés. Les outils Google sont très utiles pour cela. Tu peux même mettre des alertes et ainsi recevoir régulièrement les informations les plus pertinentes par rapport à ton besoin. 

Tu dois donc procéder en entonnoir : partir du secteur du livre, vers ton genre littéraire, en passant par ce qui se dit ou se fait en autoédition, ce que font tes « concurrents » (même si ce n’est pas le bon terme) pour arriver ensuite à ton lecteur idéal et ainsi le construire.

Parlons maintenant de lui. À partir de ces informations qui relèvent du réel plus que de la supposition, tu vas maintenant pouvoir construire ton lecteur idéal. Et là, il te faudra faire appel à ton imagination dans un premier temps.

 

3. Construire son lecteur idéal

Pour ce faire, tu peux déjà partir de l’idée que, toi, tu te fais de cette personne et répondre à une série de questions.

Quelle est son identité ? C’est-à-dire, son âge, son genre, sa situation familiale, son lieu de résidence, sa scolarité ? Qu’est-ce qui le caractérise ? À savoir, ce qu’il aime ou déteste, ses loisirs et centre d’intérêts. Il te faudra pousser l’analyse vraiment loin. En te demandant par exemple ce qu’il aime faire de son temps libre, ses principaux traits de caractère : est-ce quelqu’un d’introverti ou non ? De communicatif ? Aimant les activités de groupe ou pas ? Aimant lire ou non, beaucoup ou pas ? Est-ce qu’il fonctionne aux coups de cœur pour choisir ses livres ou plutôt sous recommandations ? Quelles sont ses émotions, sa manière de réagir au monde qui l’entoure ? Quel est son budget en matière de consommation pour ses loisirs et donc pour la lecture ?

Ce sont des exemples de questions, il y en a encore plein d’autres qui sont tout aussi intéressantes et indispensables pour cerner au mieux ton lecteur idéal. C’est un peu comme si tu créais un personnage d’un livre, ton ami imaginaire, ton avatar dans un jeu… Pour répondre à ces questions, tu peux donc faire appel à des données réelles récoltées en amont comme je te l’expliquais, à ton imagination, mais également à tes proches. Sans leur dire pourquoi tu fais ce travail, pose-leur des questions. Identifie dans ton entourage des personnes proches des principaux critères de ton lecteur idéal et demande leur leur avis sur toute ou partie des questions que tu auras listées. Il ne faut pas faire l’erreur de te limiter à ton imagination pour définir ton lecteur idéal. C’est pour ça qu’avoir des quelques données concrètes et confronter tes premières idées à ton entourage est complémentaire. 

On peut résumer toutes ces questions en catégories. Je te les ai résumées dans la fiche pour construire ton lecteur idéal. Mais bien évidemment, tu peux la personnaliser et entrer encore plus dans le détail selon ton genre littéraire !

 

4. L’évolution du lecteur idéal avec le temps

Pour construire Lilo fin 2020, je me suis donc servie de toutes ces informations. Mais depuis, les choses ont changé, et Lilo aussi. Pour réaliser sa mise à jour, je me suis nourrie de nouveaux éléments.

4.a. Les lecteurs de mon recueil

Ils sont très précieux, car ils me disent exactement ce qui a plu dans mon livre ou non. En fait plus ce qui a plu puisque chose étrange, je n’ai pas encore eu de retour négatif. Cela ne veut pas dire que j’en attends hein ! Blague à part, ces avis sont précieux. Je n’ai pas écrit un roman, mais de la poésie. J’y ai mis un peu des autres, mais beaucoup de moi. C’est donc très compliqué de savoir si ce que j’ai écrit va plaire. Ce n’est pas une intrigue, une histoire avec des rebondissements, des personnages, une épopée ou autre. C’est un florilège d’émotions assemblées pour former un joli bouquet. Mais c’est extrêmement important pour moi de savoir si la manière dont j’ai assemblé ce bouquet a été bien perçue. De savoir si l’alternance entre textes et images a fait son effet, si mon choix d’absence de ponctuation a bien été un atout, et non un frein. De la même manière, c’est important pour moi de savoir si l’histoire, car, en réalité, il y en a bien une, a tout de même été entraperçue et comprise. Tu l’auras compris, les retours de tes lecteurs et lectrices sont extrêmement précieux. Non seulement pour la suite de la communication que tu réalises afin de toucher de nouveaux lecteurs, mais également pour les autres livres que tu pourrais sortir dans le même genre que le premier. Même si ton lecteur idéal est différent d’un livre à l’autre, sauf si tu écris une saga ou construis tes livres autour d’un ou plusieurs mêmes personnages, chaque retour de lecteur compte. Tu pourras récolter ces retours sur ta page Amazon, ton site internet si tu en as, ta messagerie de tes différents réseaux sociaux ou même auprès de ton entourage. 

Petites parenthèses sur Amazon, tu peux voir en fonction de la catégorie dans laquelle tu as rangé ton livre, ce que les acheteurs ont soit également consulté soit ont acheté, à partir de la page de ton livre. Ce sont de précieuses informations pour faire des ajustements si nécessaires. C’est aussi valable sur les autres plateformes où ton livre est présent.

4.b. Mes abonnés

Je peux mettre à jour l’identité de Lilo grâce aux abonnés sur mes réseaux sociaux

En découvrant les profils Instagram de mes abonnés, et même ceux des personnes qu’ils suivent, je récolte de précieuses informations sur ce qui les intéresse et sur leurs centres d’intérêt. Je sais par exemple quel genre littéraire ils affectionnent en plus de la poésie. Grâce à certains concours et jeux que j’ai pu faire seule ou en binôme, je vois également s’il y a des lecteurs de poésie contemporaine ou non, ce qui les freine pour en lire également. Cela me permet d’ajuster ma manière de communiquer en ajoutant ou en renonçant à certains outils ou canaux de communications. 

4.c. Mes outils d’analyses

J’obtiens également des infos via les outils d’analyses des GAFA, j’ai nommé Google, Apple, Facebook et Amazon. En réalité, ici dans mon cas c’est surtout grâce à Google, Spotify, Instagram (qui appartient à Facebook) et Pinterest que j’obtiens des informations. 

Certains de ces outils comportent des dashboards avec des statistiques. C’est un bon moyen de savoir quel est le profil des personnes qui me suivent ou me lisent. Même si je ne communique pas uniquement sur mon livre sur Instagram par exemple, j’ai tout de même des informations via les posts ou stories que je fais concernant mon livre et l’univers Mahuna Poésie. Également, les outils d’analyses de mon site via Google me donnent accès à quelques informations concernant les visiteurs de mon site. En fonction des campagnes de communication que j’ai activées, j’obtiens donc quelques réponses aux questions restées en suspens. 

 

5. Ma lectrice idéale : Lilo

Je vais maintenant te parler de Lilo, ma lectrice idéale pour mon recueil illustré, de poésie contemporaine. Brièvement, car ce serait trop long de te la décrire entièrement, telle qu’elle est aujourd’hui après avoir mis à jour sa fiche. Rappelle-toi, comme je l’ai dit en introduction de cet épisode de podcast, si tu as lu mon recueil, il se peut que tu ne te retrouves pas dans cette description. Mais peut-être qu’il y a une Lilo dans ta vie et que cette description te fera songer à elle !

Lilo est une femme, de 27 ans, aime prendre soin d’elle. Elle s’intéresse à la médecine alternative, l’aromathérapie, l’hypnose, et tous les outils ou activités traditionnelles ou modernes permettant d’améliorer son bien-être intérieur. Elle vit dans une ville de taille moyenne, pas trop loin de grands espaces verts, car elle a besoin de s’y ressourcer. Lilo est sensible, ouverte au monde, à ses émotions, même si elle a parfois du mal à se comprendre et comprendre le monde qui l’entoure. Lilo est une battante, même si elle n’en a pas conscience. Elle a une force en elle qui lui donne la capacité d’aller de l’avant malgré les épreuves parfois extrêmement difficiles qu’elle a pu vivre et, se faisant, cette force lui permet d’atteindre ses objectifs. Lilo est une jeune femme épanouie, même si elle a eu des moments difficiles dans sa vie, tant d’un point de vue personnel que professionnel. Elle n’est pas de nature introvertie, mais elle aime bien tout de même se retrouver seule. 

Même si elle a pu aimer la poésie classique, elle a aujourd’hui une préférence pour celle contemporaine, et en particulier celle écrite par des femmes. La poésie qui s’ancre dans son époque et aborde des thématiques parfois difficiles. Car Lilo se sent parfois en décalage avec son monde, même si elle agit au quotidien pour essayer de le sauver. Féministe, consciente des enjeux écologiques, elle a un rythme de vie où le bien-être émotionnel a une grande place. Elle a des icônes qui lui sont chères dont elle suit également les recommandations tout en conservant son libre arbitre. 

Lilo s’interroge sur le monde, sur son évolution, sur ce qu’elle veut et ne veut pas. En constante construction, elle se rapproche des outils et activités qui lui permet de trouver et de conserver un équilibre émotionnel. Des activités qui lui permettent également de répondre aux questions qu’elle a parfois et à ses angoisses. C’est pour ça qu’elle a adoré le livre de Rupi Kaur. Parce qu’elle y a trouvé des éléments qui lui parlent. Elle aime les livres de poésie accessibles, où les émotions sont déposées à nu. Elle aime l’authenticité des textes, et leur générosité. Elle apprécie les livres qui proposent de voir la vie autrement, de travailler sa sensibilité, son bien-être intérieur et extérieur.

Elle a conscience que ces ouvrages, et en particulier la poésie contemporaine, ne sont pas forcément beaucoup mis en avant par les maisons d’édition classiques. Elle les trouve donc souvent par recommandations ou à travers les autres supports médias qu’elle utilise et consomme. Les revues, podcasts, newsletter et comptes Instagram, traitant de sujets comme le féminisme, l’hypersensibilité, le bien-être intérieur ou encore l’acceptation de soi et de son corps. 

Lilo est donc une amoureuse des mots et écrit même parfois. Car avec le temps, elle s’est rendue compte de la force de ces mots : qu’elle les lisent ou qu’elle les écrivent, à chaque fois, ils la libèrent. 

Voilà, je vais m’arrêter là et te laisser imaginer Lilo à travers cette courte description. C’est maintenant à ton tour de construire ton lecteur idéal, en allant dans un niveau de détails aussi grand que possible. N’hésite pas à utiliser la fiche que j’ai mise à disposition sur mon site pour cela. Et si cet épisode de podcast t’a plu, pense à laisser une note ou un commentaire sur la plateforme de ton choix.

En attendant le prochain épisode, tu peux rejoindre la communauté d’écrivains en t’inscrivant à la newsletter l’Essentiel. Tu recevras des outils pratiques pour t’aider à donner vie à ton projet d’écriture et construire ta vie d’auteur.

couverture podcast la Voix des Mots Mahuna Poésiecouverture podcast la Voix des Mots Mahuna Poésie

Pour soutenir ce podcast, autorise-toi à le noter de 5 étoiles et à laisser un commentaire sur Apple podcast. Tu permets ainsi à d’autres personnes de découvrir le podcast et tu les aides  à donner vie à leur projet d’écriture. Merci pour ton soutien !